Pêche - conflits

Les zones maritimes proches de territoires côtiers suscitent souvent l’intérêt des pays avoisinants, qui auront probablement tendance à les considérer comme des eaux territoriales. Les pays qui envoient des flottilles de pêche dans des eaux territoriales auxquelles ils ne peuvent pas prétendre sont souvent mal vus par les voisins de ces zones, à moins que ceux-ci soient extrêmement passifs, ou suffisamment riches. Leur réaction ne se fait généralement pas attendre. Si ce n’est pas le cas, vous savez quoi en conclure.

Dans une majorité de parties, la communauté internationale tente de réglementer l'exploitation piscicole en utilisant les notions de droit de pêche et de zones maritimes nationales. C'est non seulement autorisé, mais ce genre d'entreprise est même l'essence du jeu. Gardez simplement en tête qu'aucune de ces notions n'est présente dans les règles. Vous pouvez donc les contester, les refuser et les bafouer, cela vous attirera les foudres internationales mais pas celles de l'administrateur.

Les environs de pays en guerre (déclarée ou pas) sont en tout cas à éviter. Les flottilles de pêche se distinguent comme étant les unités maritimes les moins résistantes qui soient, et qui plus est, elles ne disposent pas d’armement. Elles seront les premières au fond de l’eau si d’aventure des frappes stratégiques ont lieu sur une zone maritime où elles stationnent. Et elles n’ont aucun intérêt stratégique car elles ne bloquent ni les déplacements ni les tirs des bateaux de guerre ennemis.

Tout sur la pêche

  1. Généralités
  2. Les flottilles
  3. Rentabilité des opérations
  4. Attention à l'écosystème !
  5. Conflits possibles

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Attendez-vous GnooDiplo ?

58 aiment, 12 pas.
Note moyenne : (71 évaluations | 4 critiques)
7,7 / 10 - Très prometteur

52 joliens y jouent, 75 y ont joué.