Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Sociétés nationales - ouvrir un bureau


Cet article a été initialement rédigé par Melchior2007
et mis à jour le 15 juin 2013 à 20:32

Les revenus de votre société dépendent des bureaux dont vous disposez à travers le monde. Vous pouvez en ouvrir à l’étranger, mais également dans votre propre pays, auquel cas vous n’aurez pas à vous faire trop de soucis pour leur pérennité.

En revanche, l’ouverture de bureaux à l’étranger n’est pas forcément évidente suivant l’endroit où vous souhaitez vous implanter. Il n’est pas garanti que les pays auxquels vous ferez des demandes accepteront de vous octroyer ces concessions, ni que vous pourrez imposer vos conditions. Il peut être utile de contacter le pays en question, si c’est un PJ, pour discuter affaires avec lui. Si c’est un PNJ, une telle approche ne sera évidemment pas possible.

En tout cas, que vous vous trouviez face à un PJ ou un PNJ, l’ouverture du bureau passera obligatoirement par une demande officielle d’ouverture sur le territoire qui vous intéresse. C’est en lisant les chiffres mentionnés sur cette demande d’ouverture de bureau que vous vous rendrez compte à quel point il est important de lancer la société avec un capital suffisant, le minimum de 5.000 K€ (pour une société de transport) étant très vite épuisé vu le coût d’ouverture du bureau (plusieurs centaines voire milliers de K€). Ce coût d’ouverture est propre à chaque société et dépend de la distance entre ce territoire et la capitale du pays fondateur de la société (= le siège social). Vous pourrez aussi connaître les coûts de maintenance générés par ce bureau chaque trimestre, ainsi que le chiffre d’affaires qu’on peut espérer réaliser grâce à ce bureau.

Ouverture bureau

Pour les coûts des bureaux, la terre est désormais considérée comme ronde, ce qui n’était pas le cas avant la V10. Si le siège de votre société est proche du bord Est ou Ouest de la carte, par exemple en Australie, les coûts pour s’implanter à l’autre bord de la carte, par exemple en Amérique, seront en principe proportionnels à la distance réelle, calculée en passant par le Pacifique. Auparavant, ces coûts pour opérer à l’autre bout de la carte étaient très élevés car la rondeur de la terre n’était pas prise en compte.

Les informations sur les coûts des bureaux n’apparaissent sur la page du territoire que si vous gérez une société et aussi, et surtout, si l’infrastructure requise (aéroport international, infrastructure portuaire ou centre de gouvernement) est construite sur ledit territoire (aucune infrastructure n’est cependant requise pour les sociétés agro-alimentaires) et que votre société dispose des fonds suffisants pour l’ouverture d’un bureau sur place. Si ce n’est pas le cas, aucune demande n’est possible. Vous devez vous-mêmes chercher quels territoires disposent des infrastructures nécessaires à l’ouverture de bureaux. Une même société ne peut ouvrir qu’un seul bureau sur le même territoire. Mais vous pouvez ouvrir plusieurs bureaux du même type si vous gérez plusieurs sociétés du même secteur d’activité et que ces sociétés ont toutes été fondées par un pays différent. Dans ce cas de figure, le bénéfice global sera plus réduit, à cause de la concurrence sur le territoire.

Depuis la V10, le chiffre d’affaires réalisable sur un territoire dépend désormais de la monnaie nationale éventuelle du pays hôte : si la monnaie est plus faible que l’euro, le chiffre d’affaires sera lui aussi plus faible que le score économique du territoire, et inversement pour une monnaie forte. Le coût d’entretien trimestriel du bureau est également adapté à la monnaie en plus d’être (en principe) relatif à la distance par rapport au siège de la société (certaines anomalies et entorses à ce principe ont été constatées lors de la V11). Toutefois, le coût d’ouverture du bureau reste en euros. Ce qui peut rendre les investissements dans les pays à monnaie faible (ou qui risque de s’affaiblir dans le futur) nettement moins intéressants.

Une fois la demande introduite, vous devez attendre que le pays hôte se prononce. Si c’est un PNJ, il le fera au passage du tour : votre demande sera soit acceptée soit refusée. Dans ce deuxième cas, elle n’apparaîtra plus au tour suivant, et vous devrez alors en introduire une nouvelle si vous tenez absolument à vous installer sur le territoire en question. La fois suivante, le PNJ pourra à nouveau refuser votre demande, ou alors l’accepter.

Les PNJ favorisent en principe les pays gérants avec lesquels ils ont de bonnes relations diplomatiques, mais d’autres facteurs peuvent aussi jouer, comme le régime politique (une différence de régime est défavorable), ou le nombre de bureaux du même type déjà ouverts sur le territoire, et une part d’aléatoire également. Depuis la V9, le nombre de bureaux du même type sur un territoire est limité à 5, mais ça ne veut pas dire que 5 bureaux seront forcément ouverts. Plus il y a déjà de bureaux d’un même type sur le territoire, plus les chances de voir sa demande d’ouverture acceptée sont faibles (-20% par bureau du même type déjà implanté). Il vaut donc mieux faire la demande quand il y a encore peu ou pas de sociétés concurrentes sur place. Les PNJ peuvent désormais également fermer des bureaux sans forcément en lien avec la diplomatie bilatérale, ce qui veut dire que des places peuvent se libérer. Il peut parfois arriver que dans certains PNJ anciennement PJ, plus de 5 bureaux d’un même type soient ouverts sur un même territoire, et le PNJ décide de les garder ouverts malgré tout.

Depuis la V9 également, les demandes d’ouverture de bureaux acceptées par les PNJ apparaissent dans les actions du tour du pays gérant de la société. Idem pour les bureaux fermés par les PNJ.

Si vous introduisez votre demande auprès d’un PJ, l’ouverture du bureau peut avoir lieu avant le passage du tour. Mais elle n’est pas annulée avec le passage du tour et peut ainsi rester en attente ad vitam aeternam si le pays hôte ne s’en soucie pas. Si c’est le cas, il peut être judicieux de retirer soi-même la demande pour éviter les quelques « frais de dossier » qu’occasionnent les demandes en attente (quelques K€ par demande en attente).

Autorisation bureau

Lorsque votre ouverture de bureau est acceptée, le montant des fonds disponibles de la société est diminué en conséquence du coût du bureau fraîchement ouvert. Inversement cela a un effet positif sur le cours de l’action.

Fonds société

 

 


 

Les sociétés nationales

  1. Généralités
  2. Créer une société
  3. Organisation
  4. Ouvrir un bureau
  5. Rentabiliser un bureau
  6. Exemples concrets
  7. Achat/vente de bureaux
  8. Achat/ventes d'actions
  9. Fermer un bureau
  10. Dissoudre une société

 

Visuel : Dr. Troy. Site : Tak Athtair. Conditions générales d'utilisation - Signaler un contenu illicite
Hébergé par JeuxOnLine, le site des MMORPG, MMO et MOBA. Tous droits réservés.