Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Guide du débutant - choisir un pays


Cet article a été initialement rédigé par Felagund, Melchior2007
et mis à jour le 27 juillet 2014 à 15:17

En arrivant dans une partie, après avoir sélectionné le type de pack qui vous intéresse, le moment vient de choisir le pays que vous allez diriger.

Le choix s'effectue parmi une ou plusieurs listes de 3 pays (excepté pour ceux qui ont opté pour le pack Napoléon, qui peuvent choisir parmi tous les pays mono-territoires disponibles). Si vous refusez les 3 pays de la première liste, et pour autant que votre pack vous le permette, vous passez alors à une deuxième série de 3 pays (dont certains peuvent être les mêmes que ceux de la liste précédente), mais vous ne pourrez plus revenir à la liste précédente si vous ne trouvez pas mieux. Si ces nouvelles propositions ne vous conviennent toujours pas, vous pouvez tenter le coup avec une troisième liste de pays, qui peut être comprise dans le pack ou pour laquelle vous devrez débourser des crédits supplémentaires. Et ainsi de suite, jusqu’à trouver votre bonheur (ou pas).

Voici quelques critères pour savoir si ça vaut le coup de tenter sa chance avec une liste supplémentaire.

 

Les grands pays

Ils sont souvent riches et la façon de les développer sera intéressante, mais en cas de guerre, ils sont paradoxalement plus fragiles à cause de leurs nombreuses frontières. Un bon choix donc, mais qui ne dispense pas de se faire des alliés, au contraire. Les Etats-Unis, le Canada, la Russie, le Brésil, le Zaïre, l'Inde ou la Chine sont particulièrement concernés.

Le nombre de voisins

Cela peut contrebalancer la taille du pays : moins on en a, plus il est facile d'être entouré d'alliés. Le Canada par exemple ne touche que les Etats-Unis, alors que la Russie ne sait plus où donner de la tête.

Les îles

Ce sont des zones particulièrement sûres puisqu'elles n'ont pas de voisin direct. Pour les prendre il faudra armer une flotte en plus des troupes normales, et acheminer le tout à la vue de tous. L'Australie est le plus grand pays dans ce cas, mais cela vaut aussi pour Madagascar, l'Irlande ou même le Cap-Vert, et bien d'autres encore.

L'accès à la mer

Justement, il permet un démarrage économique plus rapide grâce à la pêche, et offre de plus vastes possibilités d'expansion. C'est un atout indiscutable.

Les pays multi-continentaux

Ils présentent l'avantage d'être durs à éliminer d'un coup et permettent de participer à la vie des 4 coins du globe si on est prêt à en assumer les conséquences. Le revers de la médaille, c'est que les territoires isolés sont plus difficiles à défendre. La France avec ses nombreuses possessions d'Outre-Mer est le cas-type, mais le Royaume-Uni, le Portugal ou les Pays-Bas ont aussi ce profil.

Les membres du Conseil de Sécurité

Ce sont les 5 pays principaux de l'ONU, ils sont seuls à disposer d'un droit de veto qui leur permet de bloquer le vote des motions onusiennes. C'est un atout diplomatique considérable, qui place en position de force et aide à se faire des relations. En contrepartie, ces pays ne peuvent prétendre au poste de Secrétaire général de l'ONU (qui confère lui aussi un veto). Les membres du Conseil de Sécurité sont les Etats-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la Chine et la France.

Climat et ressources

Ces deux éléments sont liés, et ils vont déterminer nos revenus commerciaux notamment. Les territoires tropicaux produisent des denrées très demandées, la répartition des hydrocarbures est fidèle à la réalité, et certains pays ont de gros atouts (métaux australiens par exemple). Revers de la médaille, les richesses naturelles font aussi des envieux (pensez au pétrole du Moyen-Orient). Il convient également de considérer la couverture énergétique du pays, et les possibilités d’autosuffisance en la matière.

La population

Un dernier élément, mais vital car si elle est trop faible elle va limiter les possibilités d'équipement en infrastructures du pays, et donc ralentir son développement tout en appauvrissant la gestion intérieure (où l'on reparle du Cap-Vert par exemple). Si elle est très forte, il faudra beaucoup d'efforts pour satisfaire ses besoins, mieux vaut avoir du temps à consacrer aux négociations sur des prix de gros (Chine et Inde bien sûr, mais aussi Russie ou Etats-Unis).


IMPORTANT : on ne peut pas tous piocher les Etats-Unis ou l'Australie, et il peut arriver que l'on soit frustré par notre pays. Si l'on tombe sur le Bhoutan (mono-territoire continental) il ne faut pas oublier que GnooDiplo n'est pas un jeu de gestion intérieure, mais bien de diplomatie. A l'ONU votre temps de parole sera égal à celui des plus riches, à vous d'en tirer parti efficacement.
Rappelons que c'est un jeu assez consistant et qu'un peu de modestie s'impose au moment de l'inscription. Pour une première partie, mieux vaut bien gérer un pays modeste que d'attaquer par la Chine ou l'Inde et d'être noyé en deux tours.


 

Guide du débutant

  1. Le portail GnooDiplo
  2. Choisir un pays
  3. Choisir un régime
  4. Priorités au démarrage
  5. Automatismes à acquérir
  6. Visite guidée de l'interface

Visuel : Dr. Troy. Site : Tak Athtair. Conditions générales d'utilisation - Signaler un contenu illicite
Hébergé par JeuxOnLine, le site des MMORPG, MMO et MOBA. Tous droits réservés.