Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Les infrastructures


Cet article a été initialement rédigé par Melchior2007
et mis à jour le 27 juillet 2014 à 20:07

Les infrastructures sont à la base du développement de tout pays et contribuent à rendre celui-ci un peu moins dépendant de l’extérieur. Elles sont un complément idéal aux actions de politique intérieure et sont même souvent plus intéressantes.

La construction d’infrastructures se fait selon certaines conditions et entraîne certaines conséquences.

Infras construites

Quant à la manière de construire, elle est invariable. Nous allons voir tout cela plus en détail.

Les conditions de construction

  • Le coût de construction : il faut avoir suffisamment de fonds disponibles pour s’acquitter du montant nécessaire à la construction au moment où l’on souhaite la réaliser. Pour pas mal de pays au début de la partie, certaines constructions représentent plusieurs trimestres d’économies. Heureusement, il existe des banques ou des amis chez qui emprunter l’argent.
  • La population : toute infrastructure nécessite de la main-d’œuvre pour fonctionner. Si la population sur le territoire où l’on veut construire la nouvelle infrastructure n’est pas en nombre suffisant, cette construction ne peut avoir lieu. Heureusement, là aussi, il existe des solutions pour augmenter la population.
  • La superficie : en fonction de la taille du territoire, vous pourrez construire plus ou moins d’infrastructures. Ce n’est généralement une contrainte que pour les très petits territoires. Et contrairement à la population, la superficie d’un territoire ne peut pas être augmentée.
  • L’existence préalable d’autres infrastructures : certaines infrastructures sont quasiment indispensables pour permettre aux autres de se développer, comme le réseau routier ou ferroviaire par exemple.
  • Le nombre de points dans les principaux domaines : toute infrastructure n’est possible qu’à partir d’un certain niveau de développement dans les principaux domaines que sont l’économie, la politique, la science et l’armée.
  • L'accès maritime : des infrastructures liées à la mer ne peuvent être bâties que sur des territoires côtiers.
  • Le régime politique : même si la plupart des infrastructures sont communes à tous les types de régimes, chacun a la possibilité de construire l’une ou l’autre infrastructure qui lui est propre.
  • Le nombre d’infrastructures du même type : certaines infrastructures ne peuvent être construites qu’en un seul exemplaire par pays, donc pas sur chaque territoire si le pays en a plusieurs (attention, les territoires occupés sont aussi pris en compte). Les autres infrastructures sont en majorité constructibles en un exemplaire par territoire. Excepté pour les infrastructures d’exploitation des ressources, qu’il est possible de construire en plus grand nombre. Mais pas trop grand non plus : une limite a été instaurée par le gnoo suite à quelques abus. Le nombre de ces exploitations dépend des réserves de ressources dont on dispose. Les stocks de ressources, les éoliennes et les centrales électriques peuvent également être construits en plusieurs exemplaires sur un même territoire (aux dernières nouvelles, on peut construire maximum 5 éoliennes par territoire, et maximum 6 exemplaires d’un même type de centrale électrique sur chaque territoire).
  • Les ressources du territoire : on ne peut pas construire d’infrastructure de production d’une ressource dont le territoire ne dispose pas de réserves. En revanche, si des ressources existent, vous aurez le choix entre plusieurs tailles pour les infrastructures de production.
  • L’irradiation : sur un territoire irradié, on ne peut rien construire à part des infrastructures de production d’électricité et de stockage de combustibles.
  • L’occupation du territoire : lorsqu’un territoire est occupé (pas annexé) par un autre pays, c’est le pays occupant qui est le seul à pouvoir construire des infrastructures dessus. Ce territoire est considéré comme faisant partie du pays occupant, notamment pour ce qui est des infrastructures uniques, et ce, même si ce territoire ne rapporte pas directement de points au score du pays occupant.

Les conséquences de la construction

  • Augmentation du nombre de points dans les principaux domaines : suivant l’infrastructure érigée, cela aura un impact différent en termes de points sur l’économie, la politique, la science et l’armée. Chacun de ces domaines a une certaine importance en fonction des objectifs que l’on s’est fixés. Il faut en tout cas savoir qu’une augmentation du score économique se traduit par des revenus supplémentaires pour le pays. Ce n’est pas cependant pas le cas sur les territoires occupés, qui ne rapportent pas de points au pays occupant.
  • Augmentation des recettes d’impôts : les infrastructures nécessitent de la main-d’œuvre pour fonctionner, et cela va générer des recettes d’imposition supplémentaires vu que c’est une population active. Il est toutefois possible que certaines infrastructures ne génèrent pas de revenus d’impôt supplémentaires. C’est particulièrement vrai (depuis la V8) pour les infrastructures de production qui ne produisent rien, ce qui engendre même des baisses du score politique suite aux mouvements sociaux consécutifs à l’absence d’activité.
  • Augmentation ou diminution d’autres indicateurs : certaines infrastructures favorisent le tourisme, d’autres le font baisser (il faut aussi savoir que les touristes rapportent de l’argent au pays qu’ils visitent, mais vous vous en doutiez certainement). Certaines infrastructures militaires augmentent la capacité de défense du territoire, tandis que d’autres (les infrastructures favorisant le tourisme souvent) la limitent. Quelques infrastructures militaires permettent également d’augmenter la défense stratégique du territoire ou de réduire le score de rebelles du territoire, si tant est qu’il y en ait. Quant à la défense de l’infrastructure elle-même, autrement dit sa résistance (au terrorisme), elle varie aussi selon le type de construction.
  • Le coût de maintenance : chaque trimestre, l’infrastructure nécessite une maintenance, ce qui a un coût. Et certaines infrastructures ne génèrent pas suffisamment de revenus pour couvrir leur coût de maintenance. Il faut donc faire la différence entre les investissements qui sont rentables ou pertinents et ceux qui le sont moins ou pas.
  • Les besoins énergétiques : chaque nouvelle infrastructure augmente les besoins en électricité sur le territoire. Ces besoins varient suivant le type d’infrastructure, mais aussi suivant la population : plus le territoire est peuplé, plus les besoins énergétiques générés par un même type d’infrastructure seront importants. Ces besoins n’ont pas besoin d’être couverts au préalable pour que l’infrastructure puisse être construite, mais le dépassement des capacités de production d’électricité du territoire se fera sentir au niveau du budget au passage du tour suivant, si vous n’effectuez pas les ajustements nécessaires.
  • Les besoins industriels : beaucoup d’infrastructures engendrent des besoins trimestriels de certaines ressources. Dans la mesure où ces besoins sont satisfaits (moyennant achats de ressources ou production propre, ce qui occasionne certains frais), les coûts de maintenance sont plus ou moins réduits (ces coûts tendent vers 0 si la couverture des besoins en ressources non renouvelables tend vers 100%, avec un bonus à partir de 80%).
  • Les besoins alimentaires : la construction de certaines infrastructures augmente les besoins alimentaires de votre pays dans certaines denrées (thé, café, chocolat...), ce qui peut aller de pair avec l’augmentation des besoins en ressources industrielles. Il s’agit souvent d’infrastructures qui améliorent le tourisme.
  • La production ou la transformation de ressources : chaque nouvelle infrastructure de production ou de transformation augmentera la capacité de production trimestrielle du pays dans la ressource choisie, pour autant que les réserves le permettent. Des stocks seront nécessaires pour entreposer cette production.
  • L’exploitation de bureaux de sociétés nationales : l’édification d’une infrastructure portuaire ou d’un aéroport international ouvre la voie la création de sociétés nationales de transport et/ou à l’ouverture de bureaux de sociétés étrangères ou locales sur le territoire. C’est pareil pour le centre de gouvernement (qui est gratuit) en ce qui concerne les sociétés nationales de télécommunications.
  • L’exploitation piscicole : si vous avez un port de pêche, vous pouvez envoyer des chalutiers en haute mer et profiter de la pêche.
  • La construction d’armement : qu’elles soient d’assaut ou stratégiques, la production d’unités militaires nécessite des infrastructures, le plus souvent militaires, mais pas toujours.
  • La conquête spatiale : à partir du moment où vous possédez les infrastructures ad hoc, la conquête spatiale peut devenir réalité. Elle peut s’avérer onéreuse, mais parfois nécessaire.
  • Le risque de catastrophe : le monde de la finance est lui-même à l’origine de certaines crises boursières, c’est bien connu. De même, les investissements dans la recherche nucléaire ne sont pas sans risques pour l’environnement, un petit accident pouvant entraîner de graves conséquences. L’édification de certains bâtiments c’est l’ouverture de la boîte de Pandore, vous voilà prévenus.
  • Le risque nucléaire : déjà dangereux en temps normal, les centres de recherche nucléaire et les centrales nucléaires, s’ils sont détruits par des unités stratégiques, débouchent sur l’irradiation du territoire où ils sont situés, et cela pour une durée aléatoire allant de 4 à 8 trimestres, de façon similaire à un bombardement avec une arme nucléaire (la destruction des unités en moins).

Comment construire une infrastructure

Il n’y a pas 36 façons de construire une infrastructure. Une fois que vous satisfaites aux conditions citées ci-dessus, ou que vous pensez satisfaire à ces conditions, il suffit de vous rendre sur la page du territoire où vous voulez construire l’infrastructure et de cliquer sur « Constructions d’infrastructures » dans le menu des Actions. Vous verrez alors ce qu’il est possible de construire dans votre situation et vous pourrez effectuer les investissements qui vous paraissent judicieux.

Construire infras

Les infrastructures construites apparaîtront ensuite sur la page du territoire à côté de celles existant déjà. La construction d’infrastructures est immédiate.

Comment détruire une infrastructure

Si, pour diverses raisons, vous souhaitez détruire une infrastructure particulière qui vous appartient, sachez que c’est possible. Pour ce faire il faut suivre ce chemin : Politique intérieure > Gestion des territoires > Vue générale. Et là il faut cliquer non pas sur « Détail » (ce qui vous amènerait sur la page du territoire), mais sur le nom du territoire.

Détruire infras 1

Cela fera apparaître la liste de toutes les infrastructures déjà construites sur le territoire, avec chaque fois le bouton « Destruction » à côté du nom de l’infrastructure. Tout comme la construction, la destruction a un effet immédiat.

Détruire infras 2

On ne peut pas détruire des infrastructures sur les territoires occupés d’un autre pays, et le pays dont les territoires sont occupés ne peut pas non plus détruire des infrastructures sur ces territoires.

Vos infrastructures peuvent aussi être détruites par d’autres pays lors de bombardements stratégiques, par des artificiers (suffisamment expérimentés) introduits chez vous, ou par des groupes rebelles terroristes. Les rebelles peuvent aussi agir sans lien avec un pouvoir étranger.

Visuel : Dr. Troy. Site : Tak Athtair. Conditions générales d'utilisation - Signaler un contenu illicite
Hébergé par JeuxOnLine, le site des MMORPG, MMO et MOBA. Tous droits réservés.