Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Les monnaies nationales


Cet article a été initialement rédigé par Felagund, totoc
et mis à jour le 13 août 2009 à 15:31

C'est quoi la monnaie ?

La'unité monétaire de référence dans GnooDiplo est le millier d'euros (k€). C'est-à-dire que par défaut, toutes les transactions nationales et internationales se font en euros.
Chaque pays peut décider d'adopter ou pas une monnaie nationale. Attention cependant, si un pays peut choisir une monnaie nationale à tout moment dans la partie, une fois qu'il a abandonné l'euro, il ne peut plus y revenir.

Si le pays garde l'euro comme monnaie, rien ne change pour lui, ses transactions se feront toujours en euros. Il est fortement conseillé à tous les nouveaux joueurs de garder l'euro le temps de bien comprendre les différents aspects du jeu, et en particulier de mesurer la complexité de ces questions de change.
Si toutefois il décide d'adopter une monnaie nationale spécifique, il va devoir faire plusieurs choix.
Tout d'abord il faudra trouver un nom et un sigle à cette monnaie.
Ensuite, le pays devra choisir le cours de départ de sa monnaie, dans une fourchette comprise entre 95% et 105% du cours de l'euro.

C'est quoi le cours de la monnaie ?

Ce cours détermine la valeur de la monnaie par rapport à l'euro. Par exemple pour une monnaie X d'un pays A valant 95% de l'euro, 1X sera égal à 0.95€. A l'inverse, pour une monnaie Y d'un pays B valant 105% de l'euro, 1Y sera égal à 1.05€.

Toutes les transactions nationales (impôts, construction d'infrastructures, politiques intérieures,...) se font dans la monnaie nationale. Ainsi les pays A et B paieront respectivement 2000kX et 2000kY pour construire un port de pêche.
Mais le coût ramené en euros ne sera pas le même pour les deux pays.

A a payé 2000kX la construction de son port de pêche. Or nous avons vu précédemment que 1X=0.95€.
A a donc payé 1900k€ pour son port de pêche.

B quant a lui a payé 2000kY pour construire son port de pêche, et nous avons vu que 1Y=1,05€.
B a donc payé 2100k€ pour son port de pêche.

A a au final payé moins cher son port de pêche. Mais à l'inverse, si A et B gagnent respectivement 5000kX et 5000kY en impôts chaque trimestre, A ne gagnera en réalité que 4750k€ tandis que B gagnera lui 5250k€.

Sur le plan international en revanche, les transactions (achats de ressources, alliances entre pays,...) se font dans la monnaie de référence, c'est à dire l'euro. Un pays avec une monnaie différente devra donc convertir sa monnaie en euros. Notez que cette conversion est automatique.

Reprenons nos pays A et B, qui veulent maintenant faire un peu de commerce.
A est un gros producteur de pétrole mais manque cruellement de viande, par chance il a pu s'entendre sur un accord avec B qui est dans la situation inverse : il produit beaucoup de viande mais a besoin de pétrole.
Ainsi A vendra son pétrole à B tandis que B vendra sa viande à  A.

Mais A ne peut pas acheter la viande de B dans sa monnaie nationale (le X), il doit convertir ses X en euros qui seront à leur tour convertis pour arriver dans la caisse de B dans sa monnaie nationale (le Y). Il en va de même pour B.

Pour l'exemple, nous prendrons des prix tels que une unité de viande = une unité de pétrole = 100k€.
Dans la pratique c'est rarement le cas, le pétrole étant bien plus rare que la viande, mais cela va nous permettre de comparer ensuite les avantages et inconvénients de la valeur de la monnaie.
Toujours pour l'exemple, A achètera 10 unités de viande à B et B achètera 10 unités de pétrole à  A.

Le pétrole est vendu en premier.
A place ses 10 unités de pétrole sur le marché. Ces 10 unités ont donc une valeur de 1000k€.
Pour les acheter, B doit convertir ses Y en €. Nous avons vu que 1Y=1,05€.
Pour avoir 1000k€ et acheter les 10 unités de pétrole de  A, B devra donc débourser 1000/1,05 soit environ 952,38kY tandis que A recevra 1000/0,95 soit environ 1052,63kX.

La viande est vendue ensuite, les calculs étant les mêmes que précédemment, je donnerai uniquement les résultats.
B place ses 10 unités de viande sur le marché. Ces 10 unité ont une valeur de 1000k€.
Pour les acheter, A doit convertir ses X en €. Il paiera donc 1052,63kX. B recevra quant à lui 952,38kY.

Dans cet exemple, les achats et ventes de A et B s'équilibrent. Néanmoins il ne faut pas oublier que du fait de sa monnaie faible, A produit à moindre prix que B.
Mettons que A et B paient respectivement 10kX et 10kY pour produire une unité d'une même ressource dont ils disposent tous les deux (exemple fictif).
Ramené en euros, A paiera en fait 9,5k€ alors que B paiera lui 10,5k€ pour produire la même chose.
Et il en va de même pour les coûts de stockage qui sont plus importants pour B que pour A.
La différence d'1k€ peut sembler négligeable, mais multipliée par le nombre d'unités produites et ajoutée aux coûts de stockage, elle peut avoir une influence sur les prix pratiqués par A et B. A pourra se permettre de vendre moins cher tandis qu'au même prix, B ne rentabilisera pas sa production. B devra donc augmenter ses prix.

Autre exemple : les transferts de fond qui se font également en euro.
SiA veut envoyer 2000k€ à B. A devra débourser 2100kX et B ne recevra que 1900kY.
Alors que si c'est B qui veut envoyer 2000k€ à  A, B n'enverra en fait que 1900kY alors queA recevra 2100kX.
Ainsi B peut plus facilement envoyer des sous à d'autres pays.

Du coup c'est quoi le mieux ?

Dans l'exemple étudié, A a ce qu'on appelle une monnaie faible alors que B a une monnaie forte.
Une monnaie est faible quand son cours est inférieur à celui de l'euro, ici X vaut 95% de l'euro.
Au contraire, une monnaie est forte quand son cours est supérieur à celui de l'euro, ici Y vaut 105% de l'euro.

Au niveau national, la valeur de la monnaie est peu importante, car comme nous l'avons vu, si A paye moins cher ses infrastructures que B, il récupère moins de ses impôts que B.

Au niveau international en revanche, la valeur de la monnaie est bien plus importante.
Si A n'avait pas eu besoin de viande et que B voulait quand même son pétrole, A aurait été uniquement exportateur et B uniquement importateur.
Dans ce cas, A aurait gagné 1052,63kX et B aurait payé 952,38kY.
Et si B n'avait pas eu besoin de pétrole mais que A voulait toujours sa viande, les rôles aurait été inversés : B aurait gagné 952,39kY et A aurait payé 1052,63kX.
De même, comme vu précédemment, A produira à moindre coût et pourra se permettre de pratiquer des prix moins élevés que B via les tarifs préférentiels.

NB : les bureaux de change de GnooDiplo ont décidé par pure générosité de ne pas prendre de commissions sur les conversions.

Ces deux exemples montrent clairement les avantages et inconvénients d'une monnaie forte et d'une monnaie faible.
Une monnaie faible telle que celle de A gagne plus de ses exportations. En revanche lorsqu'elle doit importer, elle paie plus cher.
A l'inverse, B peut importer à moindre coût mais exporter lui rapportera moins.

Génial ! Comment je fais alors pour faire varier le cours de ma monnaie ?

Le cours d'une monnaie nationale dépend de la différence
taux de croissance de l'économie du pays - taux de croissance de l'économie mondiale

Prenons pour exemple un pays C avec une monnaie nationale Z qui a la même valeur que l'euro au trimestre 10.
Au trimestre 11, le score économique du pays est passé de 2000 à 2100. Son taux de croissance est donc de ((2100-2000)/2000)*100 = 5%

Dans le même temps, le taux de croissance mondial, c'est-à-dire
(((somme des scores économiques de tous les pays au trimestre 11
   - somme des scores économiques de tous les pays au trimestre 10)
    /somme des scores économiques de tous les pays au trimestre 10)*100)
est de 3%.

La différence entre le taux de croissance de C et le taux de croissance mondial est positive. Ainsi le cours de Z augmentera par rapport à l'euro, et 1Z vaudra plus que 1€.
Si au tour 12, le taux de croissance économique de C est inférieur au taux de croissance mondial, la valeur du Z baissera par rapport à l'euro.

Mais un pays peut également faire varier lui même la valeur de sa monnaie indépendamment de sa croissance et de la croissance économique mondiale.
Dévaluer sa monnaie (c'est-à-dire lui faire perdre de la valeur par rapport à l'euro) lui coûtera 1% de son score politique pour 1% de baisse du cours de sa monnaie.
En revanche pour réévaluer sa monnaie (lui faire gagner de la valeur par rapport à l'euro), il devra payer l'équivalent de son score économique en k€ pour 1% de hausse du cours de sa monnaie. Attention la somme à payer est en euros et non pas dans la monnaie nationale.

 

En conclusion, la monnaie nationale, en plus de contribuer au RP d'un pays, permettra au joueur avisé de maximiser ses bénéfices suivant le profil (exportateur ou importateur) de son pays. L'outil n'étant pas des plus simples, il est également possible au joueur qui ne comprend pas tout de rester en euros et de ne pas être pénalisé - c'est encore le plus prudent.

Visuel : Dr. Troy. Site : Tak Athtair. Conditions générales d'utilisation - Signaler un contenu illicite
Hébergé par JeuxOnLine, le site des MMORPG, MMO et MOBA. Tous droits réservés.