Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Rebelles - contrôle et financement des groupes rebelles


Cet article a été initialement rédigé par Melchior2007
et mis à jour le 30 juillet 2014 à 19:18

S’il est nécessaire d’avoir un agent secret sur le territoire cible pour créer un groupe rebelle, cet agent n’est plus nécessaire pour contrôler le groupe par la suite. Vous pourrez toujours donner vos instructions à ce groupe rebelle tant qu’il subsistera. Vous pourrez lui faire réaliser des actions et également recruter de nouvelles unités rebelles si le groupe rebelle en a les moyens.

Vous ne pourrez en revanche pas financer par la suite le groupe rebelle si vous n’avez pas un agent sur place.

Attention, vous ne pouvez contrôler qu’un nombre limité de groupes rebelles. Cette limite est de 1 groupe par tranche de 250 points du score politique (hors limites liées au pack choisi pour l’accès à la partie). Et seulement 1 groupe rebelle par pays cible.

Le financement d’un groupe rebelle est, par défaut, toujours secret. Cependant, la probabilité existe qu’il soit rendu public. Plus le montant du financement est important, plus la probabilité qu’il soit rendu public est grande. Et bien sûr, plus vous répétez l’opération, plus vous avez de chances de vous faire attraper la main dans le sac. Chaque financement rendu public occasionne une baisse de 2% de votre score diplomatique global.

Financement rebelles
Le nombre de financements que vous pouvez réaliser par tour est limité à 1 financement par tranche de 200 points du score politique. Chaque financement doit être d’au moins 1000 K€.

L’opération de financement peut également être réalisée par d’autres pays. En fait, c’est une technique couramment utilisée pour prendre le contrôle de groupes rebelles non soutenus par un pays étranger, le plus souvent des groupes rebelles issus d’une révolution ou d'une annexion. En effet, si le groupe rebelle n’est soutenu par personne, à chaque financement, le pays qui réalise le financement a une certaine probabilité de voir le groupe rebelle accepter d’être soutenu par ce pays. Ce dernier peut donc à ce moment-là contrôler le groupe rebelle comme s’il l’avait lui-même créé.

Mais s’il arrive à prendre le contrôle, il ne sera pas forcément identifié comme soutien officiel du groupe rebelle. Pour cela, il faudrait qu’il réalise un financement rendu public après qu’il ait pris le contrôle du groupe rebelle. Le but n’est généralement pas d’en arriver là, parce que cela signifie une baisse du score diplomatique. Le plus souvent, le but est d’arriver à prendre le contrôle de groupes rebelles apparus dans un pays ami pour ensuite neutraliser ces groupes, afin d’éviter qu’ils causent des dégâts dans ce pays. Un minimum de concertation est à recommander dans ce cas, pour ne pas se retrouver avec plusieurs pays qui essaient de prendre le contrôle d’un même groupe rebelle sans savoir si l’un d’entre eux a déjà réussi à le faire, auquel cas, les autres financements ne servent à rien et sont de l’argent perdu. En effet, personne ne récupère l’argent qui est dans les caisses du groupe rebelle : soit il l’utilise pour ses actions, soit il le garde et n’en fait rien.

Il est par ailleurs souvent inutile d’essayer de financer un groupe rebelle pour en prendre le contrôle et le neutraliser s’il s’agit d’un groupe visiblement créé par un autre pays. S’il porte un nom bien spécifique et non du genre « groupe 123 », il y a de grandes chances qu’il soit contrôlé par un autre pays. Par celui qui l’a créé, généralement. Même s’il n’apparaît pas comme soutien public du groupe rebelle. Le financer ne servira pas votre objectif si celui-ci est mettre ce groupe hors d’état de nuire. Au contraire, ça lui donnera plus de moyens. Dans ce cas, vous ne pourrez rien faire, tout simplement. Si ce n’est éventuellement vous renseigner pour savoir quel est le pays derrière ce groupe et tenter une approche diplomatique.

Attention, il n’est pas toujours possible de financer des groupes rebelles qui combattent un gouvernement du même régime politique que le sien. A partir de la V9, c’était devenu totalement impossible, mais un assouplissement est intervenu en V12, et désormais une distinction est faite suivant la revendication du groupe rebelle : l’impossibilité de financement à destination d'un régime identique persiste uniquement pour les groupes rebelles qui veulent le renversement du régime. Ca concerne principalement les rebelles générés automatiquement suite à une révolution, mais également ceux créés manuellement et ayant le renversement du régime comme objectif (cet objectif n’étant pas connu a priori). Pour ce qui est des groupes rebelles qui font suite à une annexion et qui visent l’indépendance du territoire, ils peuvent à nouveau être financés par tous les régimes. Cela signifie donc que les annexions s’en trouvent facilitées, puisque vous pouvez faire appel à n’importe quel pays pour vous aider à résoudre le problème des groupes rebelles.

On ne parle ici que du financement des groupes existants. Vous avez toujours la possibilité de créer un nouveau groupe chez n’importe qui pour demander le renversement du régime. Cependant, les financements ultérieurs ne seront pas possibles si vous avez le même régime que le pays cible.

Depuis la V11, si un joueur voit son pays annexé, il aura en théorie le contrôle de tous les groupes rebelles non contrôlés par d’autres pays, et donc au moins les groupes générés au moment de l’annexion de son pays.

 


 

Les rebelles

  1. Les différentes sortes de rebelles
  2. Caractéristiques des groupes rebelles
  3. Création d'un groupe rebelle
  4. Actions des groupes rebelles
  5. Contrôle et financement des groupes rebelles
  6. Lutte contre les groupes rebelles
  7. Disparition des groupes rebelles

Visuel : Dr. Troy. Site : Tak Athtair. Conditions générales d'utilisation - Signaler un contenu illicite
Hébergé par JeuxOnLine, le site des MMORPG, MMO et MOBA. Tous droits réservés.