Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Rebelles - caractéristiques des groupes rebelles


Cet article a été initialement rédigé par Melchior2007
et mis à jour le 30 juillet 2014 à 18:47

Les groupes rebelles sont soit issus d’une révolution ou d'une annexion, donc apparaissent automatiquement, soit créés intentionnellement par un pays étranger (PJ uniquement), et ce à n’importe quel moment (sauf durant quelques heures avant le passage du tour).

Idéalement, la création de groupes rebelles doit s’accompagner d’un RP particulier de la part de ceux qui les créent, même incognito, sinon ça s’apparente plus à une simple volonté de plomber le score du pays cible, donc ce n’est pas fair-play. La possibilité de publier des RDP sous l’identité des groupes rebelles (pour ceux qui les contrôlent) offre un canal pour donner vie à ces groupes et en faire autre chose qu’une simple nuisance anonyme envers pays cible. L’abus de rebelles peut être sanctionné. Dans le même ordre d’idées, créer un groupe rebelle avant le passage du tour n’est pas un acte très courageux, ni correct. C’est pour ça qu’une heure limite avant le passage du tour a été instaurée pour la création de groupes rebelles, comme ça existait déjà pour les déclarations de guerre.

Liste groupes rebelles
Les groupes rebelles ont plusieurs caractéristiques, et la quasi-totalité de celles-ci sont visibles par tous sur la page « Opérations secrètes ». Une partie d’entre elles sont également visibles sur la page du territoire où opère chaque groupe rebelle. Ces caractéristiques sont les suivantes :

  • un pays : les groupes rebelles générés automatiquement ne le sont que dans des pays qui subissent une révolution ou une annexion. Mais on peut créer des groupes rebelles intentionnellement dans n’importe quel pays (excepté au Vatican, semble-t-il).
  • un ou des territoires : les groupes rebelles issus d’une révolution ou d'une annexion se développent sur tous les territoires du pays en question. Ils ne portent pas le même nom (numéro), mais ont les autres caractéristiques en commun. Les groupes créés intentionnellement peuvent l’être sur n’importe quel territoire (toujours excepté le Vatican).
  • un nom : ceux qui apparaissent automatiquement sont identifiés par un numéro, par exemple « groupe 693 », tandis que ceux créés exprès ont le plus souvent un nom explicite, en lien avec leurs objectifs, par exemple « Front de libération du Tibet »
  • un pourcentage de soutien de la population : c’est le pourcentage de la population totale du pays qui soutient le groupe rebelle. Si le pays a plusieurs territoires et que vous allez sur la page d’un territoire de ce pays où opère un groupe rebelle, vous verrez que le soutien à ce groupe rebelle est supérieur à celui indiqué sur la page des « Opérations secrètes ». C’est tout à fait normal, car le soutien sur le territoire est rapporté à la population du territoire, qui est inférieure à la population totale du pays (puisqu’il y a plusieurs territoires). Le soutien de la population peut évoluer au cours du temps suivant les actions propres du groupe rebelle et aussi suivant les actions anti-rebelles menées par le pays concerné.
  • une idéologie politique : les groupes générés par une révolution ou une annexion adoptent la couleur politique du régime qui a été renversé. Ils sont donc l’expression de l’attachement à l’ancien régime. Si plusieurs révolutions successives ont lieu, on peut se trouver en présence de groupes rebelles de diverses idéologies. On peut noter qu’une révolution qui débouche sur la restauration d’un régime politique qui avait été renversé précédemment et qui avait généré automatiquement des groupes rebelles s’accompagne de la disparition de ces groupes rebelles, mais aussi bien sûr de l’émergence des nouveaux groupes. Idem lorsqu’un pays annexé retrouve son indépendance, sous le même régime qu’avant l’annexion. Les groupes rebelles créés intentionnellement peuvent avoir n’importe quelle tendance politique, sauf celle du pouvoir en place.
  • une revendication : ça peut être soit l’indépendance du pays (= la libération du territoire annexé), soit le renversement du régime. L’objectif du groupe rebelle n’est pas spécialement annoncé, mais peut être deviné. Les groupes rebelles qui apparaissent de façon automatique ont tous des objectifs en rapport avec les actions qui ont provoqué leur apparition : si le pays ou le territoire a été annexé, ils vont vouloir sa libération, et si le pays a révolutionné, ils vont vouloir le renversement du nouveau régime. Pour les groupes rebelles qui sont créés manuellement par d’autres pays, on ne sait pas a priori quel est leur objectif. On sait juste que l’indépendance ne peut être revendiquée que sur des territoires annexés, tandis que le renversement du régime peut être revendiqué partout.
  • des catégories d’actions de rébellion : les actions des groupes rebelles peuvent être de 3 ordres : politiques, militaires ou terroristes. Un même groupe peut opter pour les 3. Pour les groupes rebelles générés après une révolution ou une annexion, le choix des catégories d’actions est aléatoire. Si, au contraire, ils sont créés par un pays étranger, il peut explorer la ou les voies de son choix.
  • une religion : les groupes générés par une révolution ou une annexion sont fidèles à la religion de l’ancien régime. Une révolution n’affecte cependant pas la religion officielle d’un pays, donc en cas de révolutions successives, la religion peut être la même pour les groupes rebelles générés. La religion des groupes créés par d’autres pays est à la discrétion de ces pays.
  • une date d’apparition : pour se rappeler quand est apparu chaque groupe rebelle.
  • un soutien étranger, public ou non : les groupes issus d’une révolution ou d'une annexion ne sont, par défaut, soutenus par aucune puissance étrangère. Mais ils peuvent le devenir, si d’autres pays financent ces groupes et en prennent le contrôle. Les groupes créés par des pays étrangers sont d’office soutenus par ces pays, mais le plus souvent de façon secrète. Le soutien peut devenir public si le pays qui a créé le groupe décide au départ que celui-ci soit public, ou s’il finance un groupe dont il a le contrôle et que cela est rendu public (de manière aléatoire). Le soutien à un groupe rebelle quel qu’il soit peut se perdre si le pays qui le contrôle choisit de dissoudre le groupe mais que celui-ci ne se dissout pas (il y a une probabilité qu’il retrouve son indépendance en cette occasion).

 


 

Les rebelles

  1. Les différentes sortes de rebelles
  2. Caractéristiques des groupes rebelles
  3. Création d'un groupe rebelle
  4. Actions des groupes rebelles
  5. Contrôle et financement des groupes rebelles
  6. Lutte contre les groupes rebelles
  7. Disparition des groupes rebelles

Visuel : Dr. Troy. Site : Tak Athtair. Conditions générales d'utilisation - Signaler un contenu illicite
Hébergé par JeuxOnLine, le site des MMORPG, MMO et MOBA. Tous droits réservés.